Culture

Comités de lecture

Mis en place depuis Mars 2012, le comité de lecture se regroupe régulièrement afin d'apporter leurs avis sur différents livres présélectionnés.
Se réunissant dans une ambiance conviviale, ce dernier se compose pour le moment de 8 membres. Le but étant de promouvoir la lecture au sein même des Médiathèques Intercommunales. Environ 20 livres sont lus par le comité et mis en valeur avec différents coups de cœur. Un auteur et/ou un genre est mis à l'honneur. Les lectures du comité se veulent diversifiées explorant aussi bien les romans policiers, que les romans jeunesses et pourquoi pas les bd…

Quand Dieu boxait en amateur

Quand Dieu boxait en amateur

Dans une France rurale aujourd’hui oubliée, deux gamins passionnés par les lettres nouent, dans le secret des livres, une amitié solide. Le premier, orphelin de père, travaille comme forgeron depuis ses quatorze ans et vit avec une mère que la littérature effraie et qui, pour cette raison, le met tôt à la boxe. Il sera champion. Le second se tourne vers des écritures plus saintes et devient abbé de la paroisse. Mais jamais les deux anciens gamins ne se quittent. Aussi, lorsque l’abbé propose à son ami d’enfance d’interpréter le rôle de Jésus dans son adaptation de La Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, celui-ci accepte pour sacrer, sur le ring du théâtre, leur fraternité. Ce boxeur atypique et forgeron flamboyant était le père du narrateur. Après sa mort, ce dernier décide de prendre la plume pour lui rendre sa couronne de gloire, tressée de lettres et de phrases splendides, en lui écrivant le grand roman qu’il mérite. Un uppercut littéraire.

Observation

Le narrateur, fils de ce dernier, prend conscience de la grandeur d’âme des deux amis, prise de conscience trop tardive qui arrive à la mort de son père. Roman riche dans son fond et dans sa forme avec l’emploi volontaire d’un vocabulaire très riche.

Note de Philippe : 4/5

Parfois je mens

Parfois je mens

Amber se réveille dans un lit d’hôpital. Elle ne peut pas bouger. Elle ne peut pas parler. Elle ne peut pas ouvrir les yeux. Elle entend tout ce qui se passe autour d’elle, et personne ne le sait. Elle n’a aucun souvenir de ce qui lui est arrivé, mais soupçonne que son mari n’y est pas étranger. Alternant entre présent et passé, Amber nous livre ses pensées parfois confuses, alors que, plongée dans son monde intérieur, elle s’efforce de mettre en ordre les morceaux épars de sa vie. Parfois, je mens est un brillant thriller psychologique qui pose une question essentielle : un mensonge est-il vraiment un mensonge si vous croyez que c’est la vérité ?.

Observation

Un thriller qui se lit en une fois ! Prévoyez du temps car, il est impossible de fermer ce bouquin avant la dernière page. Dès l’intrigue posée, on veut savoir le pourquoi du comment et, surtout qui est vraiment coupable ! Amber est dans le coma, elle entend tout et ... ce n’était pas un accident ! Pour un premier roman, c’est une histoire qui détient toutes les ficelles pour avoir une excuse et ne pas allumer la TV.

Note de Jean-Philippe : 5/5

Les larmes noires sur la terre

Les larmes noires sur la terre

Six ans après avoir quitté son île natale pour suivre un homme à Paris, Moe tente de survivre avec son nourrisson. Elle est conduite par les autorités à la Casse, une ville pour miséreux logés dans des voitures brisées. Au milieu de ce cauchemar, elle fait la connaissance de Jaja, Marie-Thé, Nini, Ada et Poule, cinq femmes qui s’épaulent pour affronter la violence du quartier.

Observation

Fiction pas si loin de la vérité…Le naufrage de personnes accidentées de la vie qui se retrouve dans un bidonville constitué d’épaves de voitures. 5 destins de femmes qui se racontent dans leurs drames extrêmes. Une fiction qui fait réfléchir sur la précarité extrême.

Note de Philippe : 3/5

Les fusillés de Fleury

Les fusillés de Fleury

Après-guerre Fernande Harduin se bat pour laver l’honneur de son mari le sous-lieutenant Henri Harduin, fusillé sans procès en 1916 à Fleury. Elle porte plainte contre les chefs, provoque une polémique dans la presse et un scandale parlementaire pour alerter l’opinion et les politiques.

Observation

Dans sa dernière lettre à sa femme, le 11 juin 1916, le sous-lieutenant Gustave Herduin, fusillé sans jugement sur le champ de bataille de Verdun, clame son innocence. Sa femme, Fernande, va mener un autre combat, pour sa réhabilitation. Un combat qui durera plus de 10 ans. Encore une fois, un superbe ouvrage.

Note de Jean-Paul : 5/5

Le rocker en pantoufles

Le rocker en pantoufles

En Normandie, à Dives-sur-Mer, dans le magnifique petit village d’art de Guillaume le Conquérant, va se dérouler une intrigue très troublante. Elvis Cadillac, ze sosie belge et bedonnant du King, est invité avec sa chienne Priscilla à venir chanter à l’enterrement d’un fan d’Elvis Presley. Or, la veille, il a pris en stop un étrange personnage qui n’est autre que… le mort ! Dives-sur-Mer est alors plongée dans la stupeur après la découverte des cadavres de deux jeunes filles, sauvagement assassinées, dans une bouée-balise en mer. Le mystérieux auto-stoppeur d’Elvis est-il lié à ces crimes affreux, inspirés de l’oeuvre de Lewis Carroll Alice à travers le miroir ? Dans cette petite ville, chacun a ses secrets…

Observation

Vous aimez le rock’n'roll, vous aimez la Belgique, vous adorez l’art d’être décalé. Alors foncez !!! Un sosie d’Elvis s’en va dans une petite ville de Normandie enterrer dignement un fan de la première heure… Mais, après avoir pris le défunt en stop (oui, vous avez bien lu), il ne veut plus quitter ce coin pour comprendre ce qui s’y passe. Rajoutez une chienne bizarre et, une maman envahissante et, l’histoire ne demande qu’à être lue !

Note de Jean-Philippe : 5/5

Le prince à la petite tasse

Le prince à la petite tasse

Un jour, j’ai dit : “Ils sont des milliers à dormir dehors. Quelqu’un pourrait habiter chez nous, peut-être ? ” Et Fabrice a dit : ” Oui, il faudra juste acheter un lit. ” Et notre fils Marius a dit : ” Faudra apprendre sa langue avant qu’il arrive”. Et son petit frère Noé a ajouté : ” Faudra surtout lui apprendre à jouer aux cartes, parce qu’on adore jouer aux cartes, nous ! ” Pendant neuf mois, Emilie, Fabrice et leurs deux enfants ont accueilli dans leur appartement parisien Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre à l’âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace la formidable aventure de ces mois passés à se découvrir et à retrouver ce qu’on avait égaré en chemin : l’espoir et la fraternité.

Observation

Comment une famille, elle, écrivaine, son mari et ses 2 enfants décident d’accueillir Reza, un migrant afghan. La dureté de la vie d’un migrant qui arrive dans une famille bon chic bon genre déclenche avalanche de sentiment, bonté et générosité qui changent la vie de tous en un flot d’espoir et de fraternité.

Note de Philippe : 4/5

Le porteur de cartable

Le porteur de cartable

Paris, mars 1962. En cette fin de guerre d’Algérie, Omar, dix ans, porteur de cartable du FLN, fait la collecte auprès des militants du réseau Turbigo. Tout est clair dans sa tête, jusqu’au jour où “l’ennemi”, Raphaël, même âge, rapatrié d’Algérie, débarque sur son palier. C’est la guerre à la récré, dans la rue, dans l’immeuble. Mais le monde des enfants n’est pas celui des adultes. Tout ce qui devait les séparer finit par les réunir, comme deux faces d’une même médaille. Roman grave, tendre et cocasse sur la guerre, l’amitié, l’enfance, “Le porteur de cartable” raconte comme jamais les déchirures de notre proche passé pour mieux célébrer un présent réconcilié.

Observation

Nouvellement réédité suite à une polémique à son sujet, il est indispensable de le lire. Comment deux enfants qui n’ont rien en commun peuvent faire fi des événements qui les entourent ? Une belle histoire qui nous offre une formidable leçon de vie.

Note de Jean-Philippe : 5/5

Le chat qui a tout vu

Le chat qui a tout vu

Bruno rêve de devenir détective privé. Lorsque la mère de son ami Dean est retrouvée assassinée, le jeune garçon décide de mener l’enquête avec sa chatte, Mildred, seul témoin du crime grâce à sa caméra miniature installée sur son collier. Mais Mildred a disparu.

Observation

Vous avez aimez la légèreté du Petit Nicolas ? Alors, n’hésitez pas ! Vous connaissez Brighton : vous y retrouverez l’ambiance qu’il y règne dans les rues…Bruno, un futur détective en herbe se retrouve au cœur d’une enquête. Sa voisine est morte et son chat a tout vu ! L’intrigue est lancée et, il est impossible de s’y défaire. Si en plus, vous aimez les bonbons alors là !

Note de Jean-Philippe : 5/5

Le bracelet

Le bracelet

Munich, 1938. Carl Schwarz est sur le point de quitter l’Allemagne pour Shanghai avec ses parents et sa soeur. Mais son père, juif, décide finalement de rester. Aux Etats-Unis, en 2010, alors que Carl Schwarz vit une retraite paisible, un appel d’un homme, mandaté par le musée de l’Holocauste, qui aimerait lui poser des questions lui rappelle son passé.

Observation

Saga romanesque qui nous plonge dans une période sombre de notre histoire.

Note de Francine : 4/5

L’auberge du gué

L’auberge du gué

Les aventures d’un petit provençal avant le cataclysme de 14-18. En Provence, vers 1900. Antoine Rabuis est le treizième rejeton d’une famille de miséreux. Son père alcoolique et brutal l’abandonne à un couple de paysans aisés en mal d’enfant, les Bertrand. Chéri comme un don du ciel, bientôt officiellement adopté, le garçon prend le nom de ses nouveaux parents et se fait prénommer Noël.Doux, intelligent, serviable, Noël Bertrand remercie chaque jour la Providence de sa générosité. Pourtant doué pour les études et promis à un brillant avenir, il préfère rester à la ferme, au milieu d’une campagne qui l’enchante, auprès de ses nouveaux parents qu’il vénère par-dessus tout.Malheureusement la guerre éclate. Noël est appelé sous les drapeaux : adieu la rêveuse Catherine, adieu la sauvageonne Cécile entre lesquelles son coeur balançait.Mais comment courir au massacre, quand on a appris à aimer passionnément la vie? Pour Noël, la tentation est grande de changer une nouvelle fois d’identité...

Observation

Siccardi reste dans son registre en décrivant la vie des paysans avec une ode à la nature, la guerre 14-18 et ces drames matériels et humains. Le héros nous fait traverser ces périodes avec beaucoup de réalisme et son histoire nous passionne de la première à la dernière page.

Note de Philippe : 4/5