Culture

Comités de lecture

Les membres du comité de lecture "Des livres et vous" se regroupent régulièrement afin de partager leur choix de livres. Se réunissant dans une ambiance conviviale ce dernier a pour but de promouvoir la lecture au sein même des Médiathèques Intercommunales.

Le prochain comité de lecture aura lieu le mercredi 8 décembre à 17h45 à la médiathèque intercommunale de Rosières.

Au printemps des monstres de  Philippe Jaenada
Adultes

Au printemps des monstres de Philippe Jaenada

1964. Le corps d’un garçon de 11 ans, Luc, est retrouvé dans un bois. Un corbeau qui se fait appeler l’Etrangleur inonde les médias, les institutions et les parents de la victime de lettres dans lesquelles il donne des détails troublants sur la mort de l’enfant. Lucien Léger est finalement arrêté et avoue le meurtre avant de se rétracter. Condamné à perpétuité, il ne cesse de clamer son innocence.

Commentaire de Sarah

Dans Au printemps des monstres, Philippe Jaenada narre un sordide fait divers ayant fait la Une des médias en 1964 : celle de l’enlèvement du jeune Luc Taron, retrouvé mort le lendemain. Le meurtre avait été revendiqué dans une série de courriers par celui qui signait “L’étrangleur”. Finalement arrêté, ce dernier, un infirmier nommé Lucien Léger, avait d’abord avoué puis s’était rétracté. Mais il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, ne cessant de clamer son innocence. Il était devenu le plus ancien détenu de France avant d’être libéré au bout de 41 ans d’emprisonnement en 2005.

L’auteur reprend les événements depuis le début, analyse, recoupe, décortique. Il dresse le portrait des différents protagonistes de cette sordide affaire et met en lumière les zones d’ombre qui subsistent.

J’ai aimé ce livre, bien que l’écriture particulière de l’auteur m’ait déstabilisée : beaucoup de digressions, d’anecdotes personnelles, de parenthèses dans les parenthèses.

Note de Sarah : 4/5

Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard
Adultes

Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard

Au début des années 1970, Eleanor et Cam se rencontrent à un salon d’artisanat. Rapidement, ils s’installent ensemble dans la ferme d’Eleanor dans le New Hampshire où ils fondent une famille. La taciturne Alison, l’optimiste Ursula et le doux Toby font la fierté de leurs parents. Ce bonheur familial vole en éclats le jour où un terrible accident survient.

Commentaire de Brigitte Tr.

Eleanor, jeune écrivain à succès, est heureuse lorsqu’elle peut acheter une fermette dans le New Hampshire. Ses parents sont morts dans un accident de voiture. Elle veut se reconstruire, rencontre Cam, un artisan, a des amis…Très vite, trois enfants vont enrichir le foyer. La famille est heureuse jusqu’à l’accident de Toby le petit dernier, il sera handicapé mental. Eleanor ne pourra pas oublier l’erreur de Cam dans son manque de surveillance.Tout va être reconsidéré : son rôle de mère, le regard des enfants quand elle leur annonce qu’elle va divorcer. Cam a une liaison avec la baby-sitter.Elle part pour ne pas bousculer le quotidien des enfants. Il faut se reconstruire de nouveau.La vie ne lui fait pas de cadeaux. Les relations avec ses enfants vont être tendues.

Cette réflexion sur la vie d’une mère aimante face à des enfants ingrats, l’évolution de la société de 1970 jusqu’à nos jours est enrichissante, une saga familiale qui nous laisse pas indifférents.

Note de Brigitte Tr. : 4/5

Un tesson d’éternité de Valérie Tong Cuong
Adultes

Un tesson d’éternité de Valérie Tong Cuong

Entre sa pharmacie, sa villa surplombant la mer et sa famille soudée, Anna Gauthier mène une existence à l’abri des tourments, jusqu’à ce que son fils Léo, lycéen, se retrouve aux prises avec la justice. Elle assiste alors impuissante à l’effondrement de son monde, après avoir mesuré chacun de ses actes pour essayer d’en garder le contrôle.

Commentaire de Brigitte Tr.

Tout allait bien pour Anna, elle était devenue pharmacienne, avait acquis un statut social de par son mariage avec Hugues, habitait une jolie maison face à la mer, était heureuse auprès de son fils Léo sa fierté. Mais des grains de sable s’infiltrent dans son univers : le licenciement d’Hugues vite réglé par un nouveau poste à la mairie, un léger cambriolage à la mairie qui lui rappelle ses années de galère dans son enfance, et surtout des gendarmes qui viennent arrêter son fils et le maintiennent en garde à vue. C’est un véritable tsunami dans sa vie. La mère-Lionne va devoir se battre. De là tout se dévoile : son passé, le harcèlement qu’elle a subi au collège, l’isolement pour accéder aux études. Nous suivons avec intérêt la personnalité d’Anna, la complexité de tout être humain. Et puis il faut arriver au tesson d’éternité : sa revanche…

Note de Brigitte Tr. : 5/5

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin
Adultes

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité. Un hymne au merveilleux des choses simples.

Commentaire de Philippe

Même si le fond de ce roman tourne autour de la mort, il est très agréable à lire…Couple « particulier », ils sont gardes-barrières. Elle travaille pour deux… Une petite fille nait. Elle est le centre de la vie de sa mère qui dévient le centre de ce roman. Ils deviennent gardiens de cimetière, elle assume seule. On apprend pourquoi en découvrant qui dort dans ce cimetière. Malgré le contexte, on prend plaisir à lire ce roman.

Note de Philippe : 4/5

Memorial drive de  Natasha Trethewey
Adultes

Memorial drive de Natasha Trethewey

Un récit intime dans lequel l’auteure, écrivaine à succès récompensée par le prix Pulitzer de poésie, compare son propre destin avec celui de sa mère Gwendolyn, assassinée en 1985 par son second époux Joel, un vétéran de la guerre du Vietnam.

Commentaire de Philippe

L’auteur raconte la vie et la mort de sa mère … Le décor est planté ! Un premier mariage, Natacha naît et connait les difficultés du racisme, sa mère est noire, son père blanc. Deuxième homme dans sa vie, naissance d’un garçon. Le deuxième est un GI qui a fait le Vietnam. Malade psychiquement, il finit par la tuer. Roman lourd et dense pour le style et l’histoire, pas fait pour se détendre … Bien quand même.

Note de Philippe : 4/5

Le premier exil  de Santiago H. Amigorena
Adultes

Le premier exil de Santiago H. Amigorena

Fait suite à : Le ghetto intérieur. A Buenos Aires, au milieu des années 1960, Zeide, l’arrière-grand-père maternel de l’auteur, un Juif originaire de Kiev, décède. Mais la famille du narrateur a fui l’Argentine pour l’Uruguay afin d’échapper à la dictature, après le coup d’Etat militaire du général Juan Carlos Ongania en 1968. Un roman qui décrit l’enfance de S.H. Amigorena tout en dressant le portrait d’un continent blessé.

Commentaire de Philippe

Abandonné à la page 50. Trop long a démarré. Je verrais plus tard !!!

Note de Philippe : 1/5

La volonté de Marc Dugain
Adultes

La volonté de Marc Dugain

Issu d’une famille de pêcheurs bretons, le père de M. Dugain contracte la polio et peut être opéré à l’hôpital Necker grâce au médecin de son village. Il remarche mais reste boiteux. Son handicap ne l’empêche pas de suivre un cursus scolaire brillant et de devenir ingénieur en recherche atomique à Grenoble où grandissent ses deux fils dont le narrateur qui s’oppose durement à son père.

Commentaire de Philippe

L’auteur se dévoile en racontant la vie de son père qu’il découvre à la fin de sa vie. A travers cette vie, on parcourt le XXe siècle : les grands-parents traumatisés par la première guerre mondiale puis commence la description de la volonté. Son père adolescent attrape la polio et de là commence une vie d’épreuves qu’il surmonte toutes les unes après les autres. La volonté de découvrir et d’aider les emmènent à partir loin (il est marié puis naissent 2 garçons). On y voit après la seconde guerre, la guerre d’Indochine, la colonisation et … la décolonisation. On voit l’histoire qui est parfois à contrecourant. Et à travers cette vie, on retrouve une inépuisable volonté.

Très bien.

Note de Philippe : 5/5

Hors piste de Allie Reynolds

Hors piste de Allie Reynolds

Cinq snowboardeurs sont invités pour un week-end de retrouvailles dans les Alpes. Isolés dans leur refuge, ils comprennent rapidement qu’il s’agit en réalité d’un guet-apens pour venger la disparition non élucidée de leur amie Saskia, dix ans auparavant, au même endroit. Premier roman.

Commentaire de Sylviane

Une seule question Qui a tué Saskia ? Ses amis sont tous suspects puisqu’ils concourent l’un contre l’autre dans des épreuves de snowboard de haut niveau. Pourtant jamais l’auteur ne nous laisse un quelconque indice et nous entraîne dans un huis clos au sommet de la montagne où chacun doute de l’autre Peut-être Camille devenue tétraplégique après une mauvaise réception lors de son saut le jour de la compétition mais son amie avait déjà disparu ..

Il faut attendre les dernières pages palpitantes pour enfin connaître l’auteur (ou plutôt les auteurs ) de ce meurtre .

A lire sans souci.

Note de Sylviane : 4/5

Enfant de salaud de Sorj Chalandon
Adultes

Enfant de salaud de Sorj Chalandon

Toute son enfance, Sorj a écouté les exploits de son père Jean, résistant pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais un témoignage contradictoire chamboule tout et révèle un passé collaborationniste glaçant.

Commentaire de Francine W

Enfants de salaud, voilà un titre de livre bien encombrant. C’est qui, c’est quoi ce salaud…. L’auteur fait un parallèle entre le procès de Klaus Barbie et la vie de cet homme qu’est son père. Ce livre porte à réfléchir sur ce que sont les humains qui nous entourent, comment établir un dialogue avec un père aussi destructeur et comment construire sa vie d’homme sans avoir de “bonnes références”? Ce livre peut nous aider à prendre de bonnes résolutions dans notre vie de tous les jours. Au final ce livre n’était pas facile à lire ,mais il m’a bien plu. A conseiller.

Note de Francine W : 3/5

Au-delà de la mer de Paul Lynch
Adultes

Au-delà de la mer de Paul Lynch

Bolivar, un vieux pêcheur sud-américain qui n’a peur de rien, prend la mer malgré la tempête qui s’annonce, accompagné d’Hector, un adolescent inexpérimenté qu’il a choisi d’embarquer en remplacement de son coéquipier habituel. A la merci des éléments, le bateau s’échoue au milieu de l’océan Pacifique, laissant les deux hommes seuls face à eux-mêmes, sans aucun moyen d’appeler à l’aide.

Commentaire de Marcelle

C’est l’histoire d’un pêcheur qui embarque avec un jeune inexpérimenté pour aller pêcher malgré une forte tempête annoncée.

Récit âpre et difficile. Je n’ai pas retrouvé le plaisir de la lecture du vieil homme et la mer d’Hemingway auquel certaines critiques ont comparé ce livre.

Je reconnais que c’est une bonne étude des hommes.

Note de Marcelle : 3/5