Culture

Comités de lecture

Mis en place depuis Mars 2012, le comité de lecture se regroupe régulièrement afin d'apporter leurs avis sur différents livres présélectionnés.
Se réunissant dans une ambiance conviviale, ce dernier se compose pour le moment de 8 membres. Le but étant de promouvoir la lecture au sein même des Médiathèques Intercommunales. Environ 20 livres sont lus par le comité et mis en valeur avec différents coups de cœur. Un auteur et/ou un genre est mis à l'honneur. Les lectures du comité se veulent diversifiées explorant aussi bien les romans policiers, que les romans jeunesses et pourquoi pas les bd…

J’ai dû rêver trop fort / Michel Bussi
Coup de cœur Adulte

J’ai dû rêver trop fort / Michel Bussi

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais. Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente. Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ? Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ? Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?.

Observation

En 2019 Nathy, hôtesse de l’air, n’a plus que le souvenir de sa rencontre, lors d’un vol en 1999, avec Ylian. Elle est maintenant une épouse, une mère et même une grand-mère épanouie. Sa vie est rythmée par ses vols et ses retours à la maison. Mais les coïncidences s’enchaînent, la replongeant sans cesse en 1999. Est-elle folle ou manipulée ? Ou est-ce le hasard ? Nathy va tout faire pour percer le mystère. Le lecteur la suivra donc à Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta. C’est bien écrit, les paysages sont décrits merveilleusement. Mais la magie n’a pas vraiment opéré sur moi. La fin m’a déçue, parce que je la trouve précipitée et invraisemblable. Et ce roman est plus sentimental que policier, ce qui d’ordinaire fait la force de Bussi.

Note de Sarah : 3/5

T comme tombeau / Preston and Child
Coup de cœur Adulte

T comme tombeau / Preston and Child

A la recherche du 11e commandementL’intrépide agent secret Gideon Crew est sous le choc. Du jour au lendemain, et sans aucune explication, Eli Glinn met fin aux travaux de l’EEC, cette officine agissant en sous-main pour le gouvernement américain à laquelle il appartenait.Quand Gideon croise Manuel Garzas, l’ex-bras droit d’Eli Glinn, tout aussi stupéfait, ce dernier lui révèle avoir mis la main sur un disque dur permettant de déchiffrer le code de Phaistos, une tablette datant de plusieurs milliers d’années.Après quelques ruses, ils découvrent que la tablette ne délivre pas un message mais indique un lieu : le désert d’Hala’ib, à la limite de l’Egypte et du Soudan.Gideon est prêt à tout pour percer le mystère de cette découverte, et se lance dans une aventure semée d’embûches. Sur place, épaulés par une égyptologue, ils découvrent un tombeau, qui pourrait bien être celui d’Akhénaton, fondateur du premier culte monothéiste…Et si Akhénaton était le véritable auteur des 10 commandements ? Et s’il en existait un onzième, trop terrible pour être révélé ?Une fois de plus, Gideon risquera sa vie. Mais, après tout, qu’a-t-il à perdre ? Il ne lui reste plus qu’un mois à vivre. A moins que…

Observation

Il s’agit du 5ème et dernier tome du cycle Gideon Crew. Pour rappel, Gideon Crew est un agent secret qui brûle la vie par les deux bouts, notamment parce qu’on lui a diagnostiqué une maladie incurable lui laissant seulement quelques mois à vivre. Dans ce dernier tome, il part en Égypte avec son ancien collègue Manuel Garza afin de mettre la main sur le disque de Phaistos et le déchiffrer. Leurs aventures les mèneront dans le désert de Hala’ib, peu accueillant. Ils feront de nombreuses rencontres, bonnes ou mauvaises, et mettront tout en œuvre pour parvenir à leurs fins, faisant preuve de ruse et d’ingéniosité pour s’en sortir. Le duo Gideon / Manuel est intéressant à suivre, tant les 2 personnages sont différents. Cette dernière aventure de Gideon est pleine de rebondissements. Le rythme est soutenu, donc la lecture est rapide et agréable. On passe un bon moment avec ce roman entre les mains.

Note de Sarah : 4/5

Dans le murmure des feuilles qui dansent / Agnès Ledig
Coup de cœur Adulte

Dans le murmure des feuilles qui dansent / Agnès Ledig

Pour aider à l’écriture de son roman, Anaëlle engage une correspondance avec Hervé, procureur de province, qui très vite se passionne pour ces échanges épistolaires. De son côté, Thomas, un menuisier, met sa connaissance des arbres et des sous-bois au service de son petit frère hospitalisé. C’est dans une petite maison que ces deux destins finissent par se croiser.

Observation

Anaëlle voit sa vie bouleversée par un accident ,elle se reconstruit doucement , en même temps elle commence un roman policier et pour l’aider elle entretient une correspondance avec Hervé , procureur qu’elle a eu comme professeur. Nous rencontrons également Thomas menuisier qui va travailler pour elle et qui passe beaucoup de temps à l’hôpital près de son petit frère de 8 ans atteint d’une leucémie. N’oublions pas Jocelyne la greffière d’Hervé, personne âgée et jalouse des rapports épistolaire de son patron car elle en est secrètement amoureuse.

Note de Francine : 5/5

Les gratitudes / Delphine de Vigan
Coup de cœur Adulte

Les gratitudes / Delphine de Vigan

Michka perd progressivement l’usage de la parole. A ses côtés, pour la soutenir, il y a Jérôme, son orthophoniste, et la jeune Marie, dont elle est très proche. Un roman qui explore les différentes formes de la gratitude.

Observations

Il y a Michka qui perd ses jambes et ses mots, elle doit entrer en maison de retraite, Marie sa (presque) fille voudrait l’accueillir chez elle mais Michka ne veut pas déranger et enfin Jérôme l’orthophoniste de l’établissement qui est fâché avec son père. Ce beau trio crée une superbe histoire de fraternité et de ... gratitude. A lire absolument.

***

Ce roman assez court est un récit construit à 2 voix qui alternent : celle de Marie et celle de Jérôme, réunis autour du personnage de Michka, une vieille dame qui part en maison de retraite parce qu’elle perd progressivement l’usage de la parole (elle souffre d’aphasie) ainsi que son autonomie. Marie est la voisine dont Michka s’est occupée quand elle était enfant, et qui est maintenant une femme. Jérôme, orthophoniste, aide au mieux la vieille dame pour empêcher les mots de s’enfuir trop vite. Michka a une dernière quête, en lien avec son enfance de petite fille juive pendant la Seconde guerre mondiale. Savoir dire merci à temps, c’est le questionnement de ce roman qui se lit d’une traite. Le sujet, bien que lourd et émouvant, est traité avec finesse, délicatesse et humour. Ce livre est un coup de cœur énorme, il m’a bouleversé.

***

Michka Seld doit rentrer dans un EHPAD, elle ne peut plus rester seule. Elle a peur, est atteinte d’aphasie, de paraphasie : les mots s’emmêlent. Marie, sa jeune voisine, va l’aider à franchir ce changement. Jérôme, l’orthophoniste, va l’aider à ralentir le processus d’enfermement. Michka va aussi leur donner une philosophie de vie, une réflexion sur leurs propres existences. C’est un récit touchant, ces terribles maladies nous interpellent tellement.

Note de Francine : 5/5 | Note de Sarah : 5/5 | Note de Brigitte : 5/5

Les confidences, Marie Nimier
Coup de cœur Adulte

Les confidences, Marie Nimier

Dans un appartement vide, meublé de deux chaises, une table et un immense philodendron, Marie recueille des confidences d’anonymes, les yeux bandés. Ils se succèdent sur la chaise libre. Ils évoquent un événement marquant de leur vie, une histoire ou un détail. La dernière confidence est celle de Marie.

Observation

Une écrivaine, yeux bandés, dans un appartement vide mise à part une table, deux chaises…et un philodendron. Annonces faites, elle recueille anonymement des confidences. Ce sont cette cinquantaine de confidences qui font le cœur de ce livre. Ensemble hétéroclite mais riche de réflexion, d’événements mineurs qui ont parfois modifiés une vie. Une forme intéressante et très originale…

Note de Philippe : 4/5

La garçonne / Gilbert Bordes
Coup de cœur Adulte

La garçonne / Gilbert Bordes

Années 1930. Louison Boisson, surnommée la Garçonne, est une braconnière solitaire des bois de Sologne. Après dix ans passés à Schefferville, dans le nord du Canada, où elle a fait fortune après qu’une mine de fer a été découverte dans les terres dont elle a hérité, elle revient sur les lieux de son enfance. Elle espère en effet se venger de celui qui, une nuit, l’a violée et mise enceinte.

Observation

Une jeune fille, aux origines incertaines, est un véritable « garçon manqué ». Dans ses errements en forêt, elle se fait violer, enceinte elle met au monde un garçon qui ne survit pas. S’en suit une histoire bien menée, bien écrite mais facile à suivre et à lire. Un Bordes dans l’esprit des précédents mais un bon Bordes.

Note de Philippe : 4/5

Un étrange pays / Muriel Barbery
Coup de cœur Adulte

Un étrange pays / Muriel Barbery

Petrus, un elfe, surgit dans la cave du castillo d’Estrémadure qui sert de campement à l’armée espagnole. Il fait la connaissance des soldats Alejandro de Yepes et Jesus Rocamora et leur fait découvrir le monde secret des brumes dont il est originaire. Les jeunes hommes se retrouvent confrontés à la bataille ultime qui doit décider de l’avenir du monde.

Observation

Abandonner la lecture d’un livre est pour moi un échec…Voila échec et mat. Ce roman commence pendant la guerre d’Espagne. Un jeune seigneur et son compagnon s’y investissent avec bravoure. De retour dans leur château, ils descendent dans la cave où…ils rencontrent des elfes. Et on part dans un grand délire que je n’ai pas réussi à suivre. Une belle écriture et une très grande imagination mais qui ne m’agrée pas.

Note de Philippe : 1/5

Les oscillations du cœur / Anne Idoux-Thivet
Coup de cœur Adulte

Les oscillations du cœur / Anne Idoux-Thivet

Discrète et fleur bleue, la Japonaise Aiko Ishikawa est une designer textile talentueuse. Veuf inconsolable, l’écrivain Jean-Marc Poulain se définit lui-même comme une “ancienne gloire de la littérature”. Quant à la déroutante Angélique Meunier, elle est mathématicienne au CNRS. Que peuvent bien avoir en commun ces trois personnages ? En apparence rien, sauf peut-être leur amour pour de curieux petits jouets vintage appelés culbutos.

Observation

Originalité est le maître mot caractérisant ce roman. Une intrigue : des billets trouvés dans des culbutos. Trois personnages originaux dans leur métier, leur comportement dont une autiste. Rien ne les rapproche a priori mais…un fond de roman policier enfin presque. Tout pour divertir un lecteur qui veut se détendre…

Note de Philippe : 4/5

Frère d’âmes / David Diop
Coup de cœur Adulte

Frère d’âmes / David Diop

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

Observation

La guerre 14 abominable. 2 tirailleurs sénégalais, frères de cœur au combat. L’un se fait tuer et l’autre entreprend de le venger avec sauvagerie. Roman d’une rare violence physique et psychique. On ne prend pas de plaisir, tout est dur. Le seul message que l’on peut retenir : Plus jamais cela…

Note de Philippe : 3/5

Le cœur de mon père / Antonin Malroux
Coup de cœur Adulte

Le cœur de mon père / Antonin Malroux

Fin 1914, François Montfernac, son épouse, Madeleine, et leur fille, Violette, vivent dans le Cantal, à la ferme des Quatre-Vents. Ils forment une famille unie surtout depuis que Mathieu, le fils, est parti à la suite d’un drame mystérieux. Mais François est mobilisé et envoyé au front. Violette, qui aime énormément son père, est prête à tous les sacrifices.

Observation

Roman que l’on peut qualifier de « terroir ». Bien écrite, l’histoire est un peu convenue et un peu bâclée sur la fin mais il eut fallu rajouter 2 ou 300 pages ! Pour le coup ce n’est pas prise de terre !

Note de Philippe : 3/5